Formation pratique promoteur immobilier

 Cet opus de 254 pages, va concerner toutes les personnes qui s’intéressent à la promotion  immobilière, de près ou de loin.

Depuis quelque temps, vous avez un projet en tête, celui de réaliser votre propre promotion immobilière.

Vous imaginez que les promoteurs roulent fréquemment sur l’or, qu’ils donnent l’impression de ne pas faire grand chose, et même de brasser du vent parfois, qu’ils prennent le temps de prendre l’apéro avant de passer à une bonne table, et que leurs journées se suivent et ne se ressemblent pas.

Ils roulent dans de grosses cylindrées, logent dans de somptueux appartements ou de magnifiques villas, ont leur ROLEX en or bien en évidence sur leur poignet, voyagent dans le monde entier et fréquentent de luxueux palaces, et cerise sur le gâteau, ils ont toujours une maîtresse ou deux sous le coude…

Elle est pas belle la vie de promoteur ?!….

Et bien, il ne tient qu’à vous d’en faire autant.

A la fin de cette formation, vous saurez exactement comment faire et comment vous y prendre.

Alors suivez-moi !

Dans cette formation pratique pour devenir promoteur immobilier, nous serons amenés à suivre un certain nombre d’étapes.

Il faut garder présent à l’esprit, qu’à un moment donné, et au fur et à mesure de l’avancement du projet, pratiquement toutes les actions auront lieu en simultané, c’est à dire qu’elles se croiseront.

Par conséquent, il faut avoir les idées parfaitement claires et bien savoir s’organiser.

Une bonne organisation passe forcément par un bon choix de vos partenaires, lesquels doivent vraiment être de vrais professionnels, dans leur domaine de compétence.

La promotion immobilière peut rapporter gros.

Mais elle peut également entraîner d’importantes pertes, si elle n’est pas abordée de manière réfléchie et avec le maximum de précautions qui s’imposent.

Dans l’esprit de beaucoup de gens, le promoteur fait des bénéfices grâce à ses ventes.

C’est aller un peu vite en besogne, et c’est oublier toutes les dépenses qu’il aura du supporter, pour aboutir jusqu’à la réalisation complète de son programme.

En effet, à ce bénéfice brut, il convient de déduire les postes suivants  : le foncier, l’architecte, les entreprises, les frais d’assurance, les frais financiers, les frais de notaire, les commissions des vendeurs, les frais de gestion, la TVA, les impôts,  plein de taxes diverses qui s’apparentent à un véritable racket ! (par exemple, la taxe locale d’équipement, la taxe départementale pour le financement des conseils d’architecture, d’urbanisme et de l’environnement, la taxe d’aménagement, la taxe départementale des espaces naturels et sensibles, la redevance d’archéologie préventive, sans parler des taxes de raccordements à l’eau, à l’électricité, etc…)

Un grain de sable dans cette belle mécanique, et tout peut s’enrayer.

Par exemple, un simple retournement de la tendance économique peut ralentir la vente d’un programme.

Si les réservations ne se font pas comme prévu, c’est autant d’argent de moins qui va rentrer.

Ce manque de trésorerie peut avoir de graves conséquences quant à l’avancement des travaux.

Car si les entreprises ne sont pas payées en temps et en heure, elles sont en droit d’arrêter le chantier.

Un chantier qui s’arrête et c’est la « cata ».

Donc, il ne faut surtout pas confondre chiffre d’affaires et bénéfice net.

Vous y trouverez toutes les étapes pour mener à bien une promotion, depuis la recherche du foncier jusqu’à la signature des clients, à commencer par la mise en œuvre du projet, de sa conception ainsi que de sa réalisation, sans oublier la stratégie de vente et les différents intervenants.

Elles sont décomposées en quatre parties : technique, financier, commercial et juridique.

Il s’agit d’un ouvrage unique et exceptionnel, destiné aussi bien aux particuliers qu’aux professionnels.

Il intéressera de plus, tous les étudiants en immobilier, qui y trouveront là, du bon grain à moudre.

Vous le trouverez en cliquant sur l’onglet BOUTIQUE