L’arbre qui cache la forêt !

Une petite anecdote qui pourrait bien vous arriver un de ces jours, si vous n’y prêtez pas suffisamment attention.

Il vous arrive sans doute de vendre des terrains.

Voici ce qui est arrivé il y a quelque temps, à l’un de mes collègues.

Il a rentré sous mandat exclusif un terrain constructible, susceptible d’y recevoir un petit collectif d’une dizaine de logements.

Jusque là rien d’extraordinaire.

Il a trouvé un acquéreur, en l’occurrence un promoteur et après négociations, le vendeur et l’acheteur ont pu s’entendre sur le prix.

Jusque là, rien d’original.

Mais voilà le grain de sable.

Ou plutôt la feuille de l’arbre.

Le promoteur a déposé un permis de construire sauf que quelque temps plus tard, la mairie reçoit un courrier d’un voisin, comme quoi sur le terrain et en plein centre, il y a un chêne plus que centenaire et le brave homme, eh bien il se trouve qu’il aime les arbres et qu’il ne faut surtout pas y toucher.

Bref, tout tombe à l’eau, à commencer par le permis qui ne sert plus à rien vu l’implantation centrale de l’arbre qui empêche toute construction autour.

Tout ça pour vous dire que s’il vous arrive un jour de vendre un terrain, et quelque qu’il soit, que ce soit pour y construire une maison ou un immeuble, soyez vigilant par rapport aux arbres et si vous y trouvez par hasard, un arbre susceptible de gêner la construction, eh bien dépêchez-vous de le faire abattre avant qu’il ne soit officiellement reconnu par les services concernés, pendant que personne n’est au courant de son existence.

C’est peut-être pas très cool comme conclusion mais bon, faut savoir ce que l’on veut. Pas vrai ?…

Tout le monde y gagnera.

Vous, votre vendeur et votre acheteur.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *